actualités  

Journée d'études doctorales / Médium plastique, milieu scénique : transferts des théories et pratiques entre les arts visuels et spectaculaires (1860-1940)

dernière mise à jour : 29/09/2022

Journée d'études doctorales

Médium plastique, milieu scénique :
transferts des théories et pratiques entre les arts visuels et spectaculaires (1860-1940)

26 septembre 2022

Galerie Colbert, salle Vasari (1er étage)

organisée par David Picquart, doctorant et Pierre-Jacques Pernuit, docteur de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne


Suivre la journée sur Zoom : http://p1ps.fr/26-sept
Code : 0000

Dans la lignée du rêve wagnérien de la Gesamtkunstwerk, la scène fut à l’époque moderne l’espace par excellence du dialogue entre les arts plastiques et vivants. Par l’analyse des travaux et théories des figures clés de la modernité théâtrale, des réalisations de Kandinsky, Schönberg ou encore, en aval chronologique, celles menées au Bauhaus, les histoires du théâtre et de l’art ont montré combien la modernité scénique inaugure une tradition de l’intermédialité. Dans un tout autre domaine, les récents travaux dans le champ des études de médias ont évoqué, à rebours de l’appréhension technique et matérialiste du terme, l’étymologie environnementale du concept de « médium ». Ainsi et par l’entremise de la notion grecque de « metaxu » et de son pendant latin le « media diaphana », les études de médias nous rappellent que le terme de médium désigne d’abord le milieu de la perception du réel, un espace ou une atmosphère. Cette journée d’étude interrogera la valeur historique et heuristique du concept de médium comme milieu, comme environnement perceptif. Nous prendrons pour hypothèse l’idée que le médium-milieu pourrait être l’un des cadres théoriques et historiques pour prolonger l’analyse des transferts esthétiques et pratiques entre les univers de la toile et de la scène. Outre le médium-milieu comme l’espace du dialogue entre les différents arts, nous invitons les intervenants à déceler les résonances de la conception environnementale du médium en envisageant l’idée d’un partage de l’expérience esthétique qui fut notamment justifiée par les artisans des transferts de la peinture au théâtre, à la faveur d’hypothèses tantôt spiritualistes et tantôt empathiques. Dans le vis-à-vis entre la peinture et l’art des décors théâtraux peints, on s’intéressera aussi aux discours théoriques sur le rôle de la lumière électrique, sur sa dimension proprement environnementale, et enfin aux conceptions de l’espace scénique comme cadre de la motricité du corps des acteurs et actrices.
 

Programme

14h00 / Introduction : David Picquart et Pierre-Jacques Pernuit

Panel 1
Discutant : Pierre-Jacques Pernuit (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

14h20 / Marion Sergent (INHA)
Chromogénèse et atmosphères voilées : l’art total d’Ernest Klausz
14h40 / David Picquart (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Empathie vibratoire et atmosphère lumineuse : la construction de l’espace abstrait dans les compositions scéniques de Kandinsky
15h00 / Bárbara Janicas (ESTCA-Université Paris 8)
Entr’acte, ou comment le cinéma s’invite sur la scène des Ballets Suédois
15h20 / Discussion

15h50 / Pause

Panel 2
Discutant : Pascal Rousseau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

16h00 / Marie Gueden (Université Lumière Lyon 2)
La danse serpentine comme “ventus textilis” (air-tissu) aux croisements entre arts visuels et spectaculaires
16h20 / Pierre-Jacques Pernuit (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
An all enveloping Medium : images scéniques et pratiques de l'immersion lumineuse en Amérique du nord
16h40 / Francesca Ferrari (The Institute of Fine Arts, New York University)
Corporeality and Dispersal in Alexandra Exter’s Designs for the Stage
17h10 / Discussion

17h40 / Conclusion : Pascal Rousseau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

bsept. 2022a
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30