séminaires  

Séminaire doctoral de l’association Transfrontaliers

dernière mise à jour : 15/07/2019

Séminaire doctoral de l’association Transfrontaliers – Groupe de recherche en histoire de l’art

2019

 

Comité organisateur :

Eveline Deneer, doctorante (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Technische Universität Berlin)
Marta Francia, doctorante (Université Bordeaux Montaigne / Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Jacopo Ranzani, doctorant (Université Bourgogne Franche-Comté / Ludwig-Maximilians-Universität München / Institut national d’histoire de l’art)
Sara Vitacca, docteure (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

 


Programme


19 juin 2019
18h00, Salle 111 (CIRHAC), Galerie Colbert

En quête des sources : Le travail de terrain à l’étranger
La deuxième séance du séminaire organisé par l’association Transfrontaliers sera dédiée aux enjeux soulevés par la quête de sources dans le cadre d’un travail de recherche mené à l’étranger. À partir d’études de cas précis, trois jeunes chercheurs présenteront leur expérience face aux difficultés d’accès, d’exploitation, voir d’absence de matériel. Ces contraintes, qui touchent tout travail de recherche, sont exacerbées lorsqu’une dimension transnationale vient s’ajouter. Le but de cette séance sera de mettre l’accent sur les conséquences et les découvertes entraînées par ce travail de terrain sur l’évolution de la thèse. Les obstacles et les défis rencontrés peuvent parfois faire basculer les attentes initiales et révéler des pistes inattendues. Ces interventions seront suivies par une discussion animée par Agnès Devictor, maître de conférences HDR à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’équipe du projet « Constitution, migration, usages des fonds d’archives audiovisuelles dans les situations de post-conflits » soutenu par le LabexCap. Spécialiste de cinéma iranien, sa thèse s’est fondée sur des recherches de terrain conduites entre 1994 et 1998 dans les principales institutions de cinéma du pays et lors des tournages de films.

Interventions
La mobilité des artistes et la circulation des œuvres, quels enjeux pour la recherche en contexte transnational ? – Angelo Destin, doctorant (Paris 1 Panthéon-Sorbonne).
Byzance à l’épreuve du terrain : recherches en Crète ? – Nicolas Varaine, doctorant (École Pratique des Hautes Études).
Le cas du terrain algérien : enjeux, adaptations et limites – Fadila Yahou, doctorante (Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

Contact : contact@transfrontaliers.net


17 Mai 2019
18h00 - 20h00 , Salle Benjamin, Galerie Colbert
Le défi des mots : les enjeux de la traduction en histoire de l’art

La première séance du séminaire organisé par l’association Transfrontaliers sera dédiée aux enjeux de la langue et de la traduction en histoire de l’art, introduisant le thème qui sera au programme tout au long du séminaire annuel prévu pour la rentrée prochaine.

Les réflexions sur la traduction, sa qualité, sa justesse, sa présence ou son absence, sont au cœur de l’actualité de la recherche en histoire de l’art. De nombreux colloques et manifestations récentes se sont penchés sur les problématiques qu’elle engage. Pour prolonger ces réflexions, trois jeunes chercheuses viendront présenter dans notre séminaire des considérations pratiques et théoriques autour de la traduction, à l’aide de cas d’étude précis auxquels elles sont confrontées dans leurs recherches. Ces interventions seront suivies par une discussion animée par Émilie Passignat, docteure en histoire de l’art moderne de l’Université de Strasbourg et de l’Università degli Studi di Pisa. Spécialiste d’historiographie artistique et théorie de l’art, elle s’est intéressée également aux questions de traductions et de transferts méthodologiques dans la construction d’une histoire de l’art internationale entre France et Italie. Elle enseigne actuellement à l’Università degli Studi di Firenze.

Interventions :
Soersha Dyon, doctorante (École Pratique des Hautes Études / Centre allemand d’histoire de l’art)
Traduire un manuscrit de la Renaissance : le BnF Ms Fr. 640 et le Making & Knowing Project

Clémence Legoux, doctorante (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Origine, significations et traductions du terme “mandorla” en l’histoire de l’art entre le XIVe et le XVIe siècle

Hélène Orain, docteure (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Traduire la pure photography : l’exemple d’une notion tout en nuances
 

Contact : contact@transfrontaliers.net

boct. 2019a
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31