archives  colloques  

Colloque international / Les très riches heures de la chorégraphie au XVIe siècle : regards croisés

dernière mise à jour : 05/04/2019

Colloque international

 

Les très riches heures de la chorégraphie au XVIe siècle : regards croisés

5 - 6 avril 2019

 5 avril 2019 à l'Institut d’Études Avancées de Paris et et le 6 avril 2019 en Sorbonne, Amphithéâtre Cauchy

Organisé par Gautier Amiel, Luisa Capodieci, Adeline Lionetto, et Marie-Joëlle Louison-Lassablière, avec le soutien de l'IEA de Paris, de Lettres Sorbonne Université, de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, de l'Université Jean Monnet - Saint-Étienne, du CELLF (Centre d'étude de la langue et des littératures françaises), du centre de recherche HiCSA (Histoire culturelle et sociale des arts) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et de l'IHRIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités - UMR 5317)

Présentation

Ce colloque international explore le phénomène de la danse dans la France de la Renaissance selon les différentes déclinaisons du "voir". Il est articulé en deux sections spéculaires : d'une part, le spectacle qui se donne à voir et, d'autre part, le spectateur qui le regarde.

I. "Entrez dans la danse..." : points de vue du danseur et du maître à danser : cette première section porte sur la danse dans les entrées royales et sur les premières chorégraphies des ballets de cour à travers l'analyse des images et des sources textuelles. Les livrets des entrées et les comptes rendus des spectacles permettent d'engager une réflexion sur la question complexe de l'interdépendance ou de l'autonomie de l'image par rapport au texte. Ces comptes rendus participent aussi à la dynamique impulsée par le vocabulaire technique et par les textes des chansons à danser (que révèlent-ils sur la chorégraphie ? Comment se fabriquent les mots pour danser ?). On prendra aussi en considération les traités et les manuels afin de les définir en tant que genre et de comprendre la fonction des tablatures, des pictogrammes et des croquis.

II. "Voyez comme on danse..." : points de vue du spectateur, du voyeur, du censeur : cette section est dédiée à la réception et aux pratiques en usage pour être admis au bal ou pour y inviter quelqu'un. Elle se penche aussi sur la structure du spectacle et sur son déroulement dans l'espace et dans le temps. Il sera bien évidemment question du regard du spectateur : le regard sur le corps (danse et érotisme), sur les costumes (luxe et symbolique), sur la danseuse (idéalisation, mépris, sensualité...). Que pouvait-on comprendre de ces spectacles souvent complexes, sinon hermétiques ? On interrogera les diverses déclinaisons du regard du spectateur (autobiographique, épistolaire, poétique) et du regard de l'artiste (chronique, pastiche, interprétation) afin de préciser le rôle de la danse et ses rapports avec les arts figuratifs du XVIe siècle français.


Programme

Vendredi 5 avril - Institut d'études avancées de Paris
17 quai d'Anjou, Hôtel de Lauzun, 75004 Paris


9h30 / Ouverture
Gautier Amiel et Adeline Lionetto (Sorbonne Université)
10h00 - 12:30 /

Le regard pédagogique ou l'enseignement de la danse
Modératrice : Adeline Lionetto (Sorbonne Université)

Marie Raulin (Université McGill, Montréal)
Sur le bon pied : rhétorique des premiers traités français de danse et d'équitation
Marie-Joëlle Louison-Lassablière (IRHIM UMR CNRS 5317 Saint-Étienne)
Antonius Arena ou l'œil du maître
Mathieu Ferrand (Université de Grenoble-Alpes)
La danse dans l'université parisienne au début du XVIe siècle

14h00 - 16h00 /

La danse vue par les musiciens
Modératrice : Adeline Lionetto (Sorbonne Université)

Cecilia Nocilli (Harvard University Center for Italian Renaissance Studies)
Domenico da Piacenza and Fifteenth-Century Dance Music Theory: A New Musicological Approach
Stéphane Partiot (Université Paris-Diderot)
Les timbres à danser dans les recueils de chansons de Bonfons et Rigaud (1548-1601)

Mêler pour mieux vendre : les Six Gaillardes et six Pavanes avec Treze chansons musicales parues chez Attaingnant

16h30 - 18h00 /

Le regard technique du chorégraphe et du danseur
Modérateur : Gautier Amiel (Sorbonne Université)

Hubert Hazebroucq (Compagnie 'Les Corps Éloquents' Paris)
Mesures, passages, figures. À propos de quelques formes de composition à la Renaissance
Christine Grimaldi (Compagnie 'Le Tracervatoire' Bordeaux)
Démonstration avec son partenaire Jean-Charles de quelques danses de la Renaissance
 


Samedi 6 avril - Centre Sorbonne, Amphithéâtre Cauchy
17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris


9h00 /Accueil
9h30 - 13h00 /

La danse de la Renaissance vue par la postérité
Modératrice : Luisa Capodieci (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Bénédicte Jarrasse (Sorbonne Université)
La danse du XVIe siècle au prisme de l'historiographie des XVIIIe et XIXe siècles
Béatrice Pfister (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle)
Le livret du Ballet Comique de la Reine, 'ce petit monument' : enjeux du regard du lecteur à travers les siècles
Gerrit Berenike Heiter (Université de Vienne, Autriche)
D'écrire et imprimer le ballet : entre ars memoria, propagation du ballet et plaisir de lecture
Concetta Cavallini (Université de Bari, Italie)
Le lexique de la danse entre Italie et France dans la seconde moitié du XVIe siècle. Réflexions et pistes d'analyse

14h00 - 15h30 /

Le regard du censeur
Modératrice : Marie-Joëlle Louison-Lassablière (IHRIM UMR CNRS 5317)

Samuel Cuisinier-Delorme (Université de Clermont Auvergne)
Regards de censeurs sur la danse et le danseur dans quelques traités moraux de la Renaissance anglaise
Matteo Leta (Sorbonne Université)
Car où sont ces sauts et danses lascives, là aussi est le diable : sorciers et démons dansants à la Renaissance

15h30 - 16h00 / Conclusion - Synthèse

Inscriptions pour la journée du 5 avril : formulaire sur le site de l'IEA de Paris
Inscriptions pour la journée du 6 avril : gautier.amiel@yahoo.fr

bavr. 2019a
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30