archives  colloques  

Journée d’études doctorales / Les arts pour l’art cinématographique. Légitimation artistique du cinéma français des années 1920

dernière mise à jour : 13/10/2021

Journée d’études doctorales

Les arts pour l’art cinématographique
Légitimation artistique du cinéma français des années 1920

11 octobre 2021

Galerie Colbert, salle Vasari

sous la responsabilité d'Arthur Come et de Valecien Gallucci-Bonnot, doctorants HiCSA

Si de nos jours, parler du cinéma comme faisant partie de l’un des arts ne fait guère plus grincer des dents, il n’en a pas toujours été ainsi. Il y a tout juste un siècle, la France inaugurait, sans le savoir encore, la dernière décennie du cinéma que l’on caractérise aujourd’hui de muet. Alors, l’appartenance du cinéma au système des arts ne faisait pas consensus. À l’inverse, cette assimilation de la culture cinématographique à un champ artistique a nourri des débats vifs, nombreux et – fait essentiel pour une investigation historienne – documentés, ayant fait notamment l’objet d’une exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France en 1995 intitulée : « Le cinéma au rendez-vous des arts. France, années 20 et 30 ».
En regroupant différent·e·s spécialistes des relations entretenues entre le cinéma et les arts dans la France des années 1920, cette journée d’étude prétend renouveler le regard et actualiser nos connaissances sur l’un des procédés qui a innervé et structuré la culture cinéphile de cette période : la légitimation du cinéma en tant qu’art par les autres arts. Les apports de la littérature, des arts plastiques et de la musique seront donc étudiés en regard de la tendance du cinéma à vouloir devenir un art autonome, affranchi de tout apport extra-cinématographique ; situant l’ensemble des communications de cette journée entre l’idée d’agrégat et celle de la pureté du cinéma.

 

Programme

Introduction

9h45 / Accueil des participant·e·s
10h00 / Christophe Gauthier (directeur d’études, École nationale des chartes – PSL)
Légitimation, artification, patrimonialisation : retour sur trois formules

10h45 / Pause

Musique visuelle et musique d’accompagnement : collaboratrices organiques du cinéma

11h00 / Arthur Côme (doctorant, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Un art pour un autre. Naissance artistique du cinéma par la musique ?
11h20 / Céline Pluquet (doctorante, université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis)
La musique cinégraphique de Paul Ramain
11h40 : Discussion

12h00 / Pause

Lire, écrire et voir : les appropriations littéraires

14h00 / Marie Martin (maîtresse de conférences, université de Poitiers)
Contre la littérature, tout contre : poétique du rêve et contrariété des fables cinématographiques
14h20 / Valécien Bonnot-Gallucci (doctorant, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Le cinéma, l’art et le livre. Étude de cas
14h40 / Discussion

Arts visuels, avant-gardes, cinéma

15h00 / Patrick de Haas (maître de conférences honoraire, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Du côté de l’avant-garde, les artistes avec ou contre l’art ?
15h20 / Tami Williams (associate professor, university of Wisconsin-Milwaukee)
Cinéma pur : la scénographie symboliste, peinture synthétiste et les avant-gardes françaises des années 1920 (ou le faux idéal du cinéma contre le théâtre)

15h40 / Discussion

16h00 / Pause


16h15 / Table ronde conclusive
François Albera (professeur honoraire, université de Lausanne), Marie Martin (maîtresse de conférences, université de Poitiers), Laurent Guido (professeur, université de Lille), Dimitri Vezyroglou (maître de conférences HDR, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

17h15 / Clôture

boct. 2021a
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31