archives  colloques  

Journée d’étude / Aux limites de l’étude matérielle de la peinture : la reconstitution du geste artistique

dernière mise à jour : 30/09/2019

Journée d’étude

Aux limites de l’étude matérielle de la peinture : la reconstitution du geste artistique

28 septembre 2019
Galerie Colbert, salle Vasari

sous la responsabilité scientifique de Barbara Jouves, doctorante HiCSA et d'Hadrien Viraben, docteur, université de Rouen

Au cours des dernières années, un enthousiasme croissant s’est manifesté chez les chercheurs à l’égard des approches et des thématiques de l’histoire matérielle et technique de l’art. Cet intérêt peut être interprété, entre autres, comme révélateur d’un désir d’introduire des apports positifs au sein d’une discipline qui, à l’instar de la plupart des sciences humaines, a été traversée après les années 1970 par un mouvement de scepticisme méthodologique.
Par sa démarche, l’histoire matérielle s’est impliquée, de façon exemplaire, dans un recentrement sur l’objet, plébiscité par les historiens de l’art. Ces perspectives ne se sont cependant pas limitées à celui-ci, mais ont voulu encore embrasser les pratiques picturales elles-mêmes, et jusqu’au geste du peintre. Si elle a ainsi contribué à « rematérialiser » l’œuvre, l’histoire matérielle semble ne pas échapper à la tentation de l’« en-deçà » de la toile : celle de réincarner le peintre en action. Cette journée d’étude interroge donc la reconstitution du geste artistique en tant que démarche interprétative et pour partie spéculative, confrontation des limites de l’étude matérielle de la peinture et du biais de la documentation. Elle convoque ainsi les sources souvent hétérogènes, auxquelles fait appel presque ordinairement l’historien de la matérialité, pour procéder au réexamen de leur valeur probatoire.

Programme

9h00 / Accueil des participants
9h15 / Introduction Barbara Jouves, Hadrien Viraben

Modération par Claire Bételu

9h45 /  Jérôme Delaplanche
Les mots du geste
10h15 / Violaine Gourbet
Gestes fous, gestes magiques : les peintres anglais au travail dans les écrits allemands du XIXe siècle
10h45 / Nancy Locke
Piquer, plaquer : Cézanne, Pissarro, et la peinture au couteau à palette

11h15 / Discussion suivie d’une pause

Modération par Hadrien Viraben

11h45 / Sébastien Gilot
Estampes polychromes chinoises : la mise en abyme de la peinture
12h15 / Sarah Gould
Écraser, griffer, cracher : opérations et mythologie du geste chez J.M.W. Turner

12h45 / Discussion suivie d’une pause

Modération par Barbara Jouves

14h30 / Marie-Claude Beaulieu Orna
Au fondement du geste de l’aquarelliste dans le dernier tiers du XVIIIe siècle
15h00 / Daniella Berman
Towards a Aesthetic of Contingency : Unfinishedness as Artistic Gesture in the Studio of Jacques-Louis David
15h30 / Discussion suivie d’une pause

Modération par Hadrien Viraben

16h00 / Bénédicte Trémolières
Procédés et geste artistique
16h30 / William Whitney
Comment assassiner la peinture ? Vers un savoir objectif du geste

Discussion
Conclusion de la journée
 

bnov. 2019a
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30