axes de recherche  Axe 4 : Mémoires et patrimoines  

Art et sociétés

dernière mise à jour : 25/09/2018

Axe 4 : Mémoires et patrimoines
 


Responsable : Arnaud Bertinet, maître de conférences


Faire de l’histoire de l’art, c’est non seulement accorder une place centrale à l’étude des œuvres, mais aussi à ce que l’on pourrait désigner comme leurs processus de patrimonialisation. La construction institutionnelle des discours sur les œuvres d’art, par les musées, par la critique d’art, mais aussi par l’histoire de l’art en tant que discipline, sont devenus de grands chantiers de recherche de notre équipe. Les questions ici traitées portent aussi bien sur l’histoire institutionnelle que sur la pédagogie de l’art et sa transmission, mais également sur les instances de patrimonialisation, voire d’artialisation de pratiques n’appartenant pas, originellement, au monde dit des beaux-arts. L’HiCSA, du fait de son rôle dans le Labex CAP, est devenu un laboratoire fortement dédié à l’étude de la relation entre instances de formation et de recherches et instances patrimoniales dans l’analyse, la valorisation, et la préservation des œuvres d’art.

Histoire institutionnelle
-    Les musées en France au XIX° siècle : Arnaud Bertinet en collaboration avec le musée Girodet de Montargis, les musées d'Orléans et les musées d'Angers.
 
Transmission
-    Colloque « Les XIXe siècle à travers les ismes » (30 novembre, 1er décembre 2017), projet collectif co-dirigé par Pierre Wat, Catherine Meneux, François-René Martin, Bertrand Tillier, Sébastien Allard, Danièle Cohn.
-    L’enseignement de l’architecture entre évolution et révolution (1958-1978). Ce projet de recherche, conduit par Eléonore Marantz en collaboration avec Guy Lambert (ENSA Paris-Belleville), Caroline Maniaque (ENSA Rouen) et Jean-Louis Violeau (ENSA Nantes), participe de la préparation d’une exposition « Les années 1968 et l’enseignement de l’architecture » qui sera présentée à la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris), de mai à août 2018.
-    Le groupe de recherche « Théâtres de la mémoire » (Sylvie Lindeperg) poursuivra ses travaux sous la forme d’un atelier annuel (ou bi-annuel). Celui de l’année 2017-2018 portera sur le thème de « L’aveu filmé ».
-    Un grand chantier se met en place sur une historiographie de la photographie en France depuis 50 ans à partir des collections nationales d’État (Cnap, Bnf…), ce projet mené par Michel Poivert sera une collaboration avec les institutions et leurs responsables ainsi qu’avec les éditions Textuel, pour les 4 années prochaines.
-    Connaissance des idées et des pratiques de la préservation des biens culturels : la composante CRPBC cherche à saisir dans quelle mesure la transmission patrimoniale constitue un acte critique : la question revient à examiner comment les modalités de cette transmission – la restauration, la conservation, la reconstruction – en un temps et un lieu donnés sont déterminées par les acteurs et l’objet, tant dans sa matérialité que dans ses valeurs. Cette approche interroge nécessairement la dimension mémorielle du patrimoine.

Processus de légitimation et patrimonialisation
-    Les critiques d’art : approches quantitatives et prosopographiques.  Responsables scientifiques : Marie Gispert, Catherine Méneux.
-    La critique gastronomique en France : textes, images, réseaux et supports. Frédérique Desbuissons, avec Julia Csergo (Université du Québec à Montréal/Université Lyon II). - Colloque international Food porn : des représentations alimentaires entre esthétique et idéologie.

boct. 2018a
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31