actualités  

Journée d'études doctorales / Les idées reçues en histoire de l'art contemporain

dernière mise à jour : 15/05/2017

Journée d'études doctorales

Les idées reçues en histoire de l'art contemporain

8 juin 2017

Galerie Colbert, 1er étage, salle Vasari

Journée d’étude organisée par Anna Halter et Hélène Joyeux, doctorantes en histoire de l’art contemporain de l’Université Paris 1-Panthéon Sorbonne (ED 441)

À l’instar des autres disciplines affiliées au champ des sciences humaines et sociales, l’histoire de l’art, n’est pas exempte d’idées reçues car elle n’est pas imperméable à la société dont elle fait partie. Elle possède par ailleurs ses propres prismes idéologiques qui constituent parfois un frein à l’exploration de certains sujets. La recherche en histoire de l’art nécessite de savoir se situer par rapport aux phénomènes que nous étudions et de conserver une juste distance permettant de les analyser avec le plus d’objectivité possible. La recherche nécessite ainsi de ne jamais prendre pour acquis les idées et les analyses de nos prédécesseurs et de remettre sans cesse en question ce que nous croyons savoir sur nos sujets de recherche et l’histoire de notre discipline. Cette journée d’étude convie des doctorants et des chercheurs en histoire de l’art à présenter leurs travaux tout en interrogeant les problématiques et les contraintes d’ordre méthodologique, théorique ou encore idéologique rencontrées dans leur pratique de la recherche. 

Voir le dépliant ici.

Programme

9h00 / Accueil des invités
9h15 / Discours introductif

Enjeux politiques et idéologiques en histoire de l’art : des récits de pouvoirs et les pouvoirs du récit

9h30 /
Nadine Atallah (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
N’y a-t-il vraiment pas eu de grandes artistes femmes? Stratégies pour la lecture et l’écriture d’une histoire de l’art féministe en Égypte (1950-1970)
Elena Sidorova (IEP de Paris)
The Public Diplomacy Function of American Pop Art
Julie Lageyre (Université Bordeaux - Montaigne)
1938 : Une reconnaissance de la modernité britannique en France ?
10h45 / Questions

11h00 / Pause

Le regard de l’histoire de l’art : une réception critique conditionnée par le medium ?

11h30 /
Camille Nagel (Université de Poitiers)
Réception du champ élargi du dessin contemporain par les institutions
Patrick Peccatte (EHESS)
Roy Lichtenstein, les comics, et le clivage art majeur / art mineur – la force d’un préjugé
Chaima Ben Haj Ali (Université Paris Nanterre)
Le graffiti, une histoire plurielle?
13h00 / Questions

13h15 / Pause

L’interdisciplinarité et ses enjeux méthodologiques : champ et contrechamp de l’histoire de l’art

14h00 /
Vanessa Noizet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Le ‘‘bricolage’’ de Gaston Chaissac : sac de noeuds scientifique ou concept efficient ?
Juliette Bessette (Université Paris-Sorbonne – Centre André Chastel)
John McHale, un illustre inconnu
Christelle Nicolas (Université d’Artois)
Faire avec l’espace : l’espace comme terrain, matériau, moyen et sujet de l’oeuvre d’art contemporaine

15h45 / Questions

La place du récit personnel dans l’histoire de l’art : l’artiste et le mécène à l’époque contemporaine

16h00 /
Isabella Seniuta (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
L’artiste et son mécène : Portraits croisés du collectionneur Sam Wagstaff et du photographe Robert Mapplethorpe
Hélène Joyeux (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Yves Saint Laurent – Andy Warhol : le jeu de miroirs et la construction d’une icône
17h00 / Questions
17h30 / Conclusion

Contact : absolument.contemporain@gmail.com

bmai 2017a
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31