actualités  

Journée d’études doctorales / Représentation des châteaux royaux en Val de Loire

dernière mise à jour : 25/09/2015

Journée d’études doctorales

Représentation des châteaux royaux en Val de Loire.
Du lieu de pouvoir au lieu de patrimoine – XIXe-XXIe siècles
 

Jeudi 24 septembre 2015
salle Vasari, Galerie Colbert
 

Responsables scientifiques
Pierre Wat, Professeur, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA
Florence Fix, Professeur, université de Lorraine, Centre de Recherches LIS
Aurore Montesi, doctorante, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA

Édifiées en bords de Loire au Moyen Âge ou durant la Première Renaissance française, les résidences royales d’Angers, de Saumur, Chinon, Langeais, Loches, du Plessis-lès-Tours et du Clos-Lucé, de Chenonceau, Amboise, Chaumont-sur-Loire, Blois et Chambord témoignent de la transition stylistique entre architecture gothique et Renaissance ligérienne. Elles s’inscrivent dans un périmètre de près de 280 km de rives qui, de Sully-sur-Loire à Chalonnes, délimite l’entité culturelle du Val de Loire aujourd’hui inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. De restructurations en menaces de destruction, ces demeures se voient reconsidérées au XIXe siècle grâce à l’apparition d’une première forme de prise de conscience patrimoniale ; elles bénéficient dès lors d’une inscription ou d’un classement au titre des Monuments historiques. En seulement quelques siècles, ces châteaux ont changé de fonction, de statut et de réception : de palais privés, ils sont devenus patrimoine commun, objets publics, de conservation, de mémoire et de tourisme.

Les artistes, auteurs, publicitaires et hommes politiques qui s’en emparent superposent au plan, à la cartographie et à la carte postale un imaginaire du lieu que nous nous proposons d’étudier. Gravure, dessin, peinture, photographie, cinéma, installations éphémères, témoignages, récits, correspondance, essais, fiction, théâtre… autant de voies d’exploration s’attachant à faire et à défaire l’image de monuments pourtant uniques et séculaires. Cette journée d’études doctorales entend explorer l’identité des châteaux sélectionnés et se définit comme une invitation à reconsidérer la valeur et le rôle de la logique représentative. Elle sera l’occasion d’interroger et d’éclairer l’évolution progressive, par le trait et par le verbe, du château royal en icône patrimoniale.

Voir le dépliant ici.


Programme

9h00 / Accueil des participants
9h15 / Introduction générale par Pierre Wat, Florence Fix

Images et imaginaires du château
Président de séance : Pierre Wat, professeur, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA

9h30 / Stéphane Arthur, professeur agrégé, enseignant en CPGE, Lycée Voltaire, Orléans
Les romantiques et les châteaux de la Loire : préservation et créations théâtrales
10h00 / Sylvain Ledda, professeur, université de Rouen, CÉRÉdI
Les châteaux de la Loire dans l’imaginaire d’Alexandre Dumas
10h30 / Discussion

10h45 / Pause

11h00 / Thierry Verdier, professeur, université Paul-Valéry – Montpellier-III, CRISES
La représentation de certains jardins royaux du Val de Loire au XXe siècle : l'invention d'un imaginaire moderne de la Renaissance
11h30 / Aurore Montesi, doctorante, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA
(Dés)enchantement et réinvention du patrimoine : le château de Chambord dans Peau d'âne de Jacques Demy (1970)
12h00 / Discussion

12h15 / Pause

Patrimoine et modernité
Président de séance : Christian Amalvi, professeur, Université Paul-Valéry – Montpellier-III, CRISES

14h00 / Timothée Bartkowiak-Bouvet, doctorante, université François-Rabelais de Tours, INTRU
Les restaurations architecturales réalisées à Chambord durant le XIXe siècle
14h30 / Claire Giraud-Labalte, maître de conférences honoraire, université de Nantes, Membre du Conseil scientifique et professionnel de la Mission Val de Loire-patrimoine mondial
Le château de Saumur XIXe-XXe siècles : les arguments du patrimoine
15h00 / Discussion

15h15 / Pause 

15h30 / Table ronde Chambord, du domaine royal au domaine national
présidée par Luc Forlivesi, conservateur général du Patrimoine, directeur du Patrimoine et des publics du domaine national de Chambord
Ivités :

Élisabeth Latrémolière, conservateur en chef des musées de Blois, directrice du château royal de Blois
Le château royal de Blois, entre culture et tourisme

Jean-Louis Sureau, conservateur du château d’Amboise
L’évolution du statut et de la destination du château d’Amboise de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

Yannick Mercoyrol, directeur de la programmation culturelle du domaine national de Chambord et Philippe Cognée, artiste, professeur à l’École Nationale des Beaux-Arts
Des propositions contemporaines, entre dialogue et surdité. L’exemple de Chambord

17h30 / Discussion
17h45 / Conclusion par Florence Fix et Pierre Wat





 

bdéc. 2022a
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31