actualités  

Colloque international / Voir au-delà. L’expérience visionnaire et sa représentation dans l’art italien de la Renaissance (1430-1600)

dernière mise à jour : 07/06/2013

Colloque international

Le Centre d’Histoire de l’Art de la Renaissance (CHAR, composante de l'HICSA à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), le Deutsches Forum für Kunstgeschichte (DFK-Centre Allemand d’Histoire de l’Art) et le Kunshistorisches Institut in Florenz (Max-Planck-Institut) organisent un colloque international placé sous le titre

Voir l’au-delà. L’expérience visionnaire et sa représentation dans l’art italien de la Renaissance (1430-1600).


Cette manifestation qui aura lieu à Paris, à l’Institut National d’Histoire de l’Art et au DFK, du lundi 3 au jeudi 6 juin 2013, est placée sous la direction d’Andreas Beyer, de Philippe Morel et d’Alessandro Nova, qui forment un comité scientifique auquel se sont joints Christian Kleinbub, Klaus Krüger, Patricia Rubin et Victor Stoichita.

Alors qu’il a déjà été si bien approfondi pour d’autres époques directement antérieures ou postérieures, ainsi que pour d’autres pays, ce thème de recherche mérite encore, en dépit de quelques contributions fondamentales plus ou moins récentes, d’être abordé de manière étendue et systématique pour l’art italien de la Renaissance. Il s’agira de voir comment, à l’âge du triomphe de l’historia et de la mimésis, la vision de l’au-delà a pu à ce point occuper la réflexion artistique, et comment des paramètres théologiques et iconographiques essentiellement médiévaux ont pu être investis et reformulés par le langage artistique de la Renaissance.

Afin de bien délimiter son champ d’investigation, ce colloque se concentrera sur l’expérience visionnaire à travers l’examen du rapport du sujet à l’objet de la vision surnaturelle ou transcendante, et des dispositifs visionnaires qui fonctionnent ostensiblement comme des invitations à la contemplation.
Les champs d’analyse pris en considération pourront concerner en premier lieu les catégories et les degrés de l’expérience visionnaire, ainsi que les dispositifs et les outils de sa mise en image, mais aussi la relation entre image et vision, entre lumière et élévation spirituelle, le passage du visible à l’invisible, l’encadrement et le dépassement de la vision, l’absorption du donateur, la place et la fonction du spectateur, etc. Outre le grand nombre de thèmes iconographiques susceptibles d’être examinés, certaines contributions devraient se focaliser sur l’incidence des modélisations de la vision élaborées par les grands théologiens, à commencer par Augustin et Thomas d’Aquin, ou sur les différences d’approches selon les ordres religieux, tandis que certains échanges pourraient mettre en avant la production d’artistes « visionnaires » ou susciter des débats autour d’œuvres centrales pour la question.

Les organisateurs de ce colloque ont souhaité inviter non seulement les spécialistes de l’art italien de la Renaissance ayant déjà exploré ce domaine, mais aussi quelques spécialistes du thème de l’expérience visionnaire qui travaillent dans des disciplines et plus encore sur des périodes ou des zones géographiques autres que l’histoire de l’art italien de la Renaissance, afin qu’ils apportent leur éclairage propre sur ce dernier, y compris en s’attachant à l’examen de relations ou de comparaisons avec leur domaine de recherche.

 

Programme complet du colloque.

bmars 2019a
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31