actualités  

Colloque / La recherche française et l’Allemagne

dernière mise à jour : 19/04/2013

Autour de l'exposition "De l'Allemagne" (Musée du Louvre, 28 mars - 24 juin 2013)

La recherche française et l’Allemagne
17-18 avril 2013
Galerie Colbert, salle Vasari, 9h00 - 18h00


Responsables scientifques Danièle Cohn (PhiCo/Cepa, commissaire de l’exposition De l’Allemagne) et Philippe Dagen (HiCSA), université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
 

De la fin du XVIIIe siècle à la veille de la Seconde Guerre mondiale, l’histoire allemande est marquée par la constitution difficile de son unité politique dans le cadre de l’Europe des nations qui se met alors en place. Multiconfessionnelle, marquée par une discontinuité géographique, par un flottement dans ses frontières, par des contextes politiques et culturels très différents, voire antagonistes, l’Allemagne doit faire émerger l’unité sous-jacente à l’ensemble des Allemands, de la Bavière à la Baltique, de la Rhénanie à la Prusse. La notion de Kultur, concept hérité de la philosophie des Lumières, est apparue comme la plus susceptible de constituer le terreau sur lequel inventer une tradition allemande moderne. Si l’occupation napoléonienne a pu favoriser la prise de conscience de cette unité, fournissant l’arrière-plan politique aux premières expérimentations romantiques, la montée du nazisme, à l’autre bout du parcours chronologique, a mis en évidence la dimension tragique de ce concept, sans pour autant réussir à l’anéantir.

L’exposition De l’Allemagne qui a lieu au Musée du Louvre (28 mars – 24 juin 2013) et participe des manifestations liées à la célébration du Traité de l’Élysée analyse la façon dont les beaux-arts, du romantisme à la Nouvelle Objectivité, ont pu participer à ce mouvement d’une grande liberté de composition et d’invention, toujours avide de réinventer une tradition allemande. Riche de plus de deux cents œuvres, de Caspar David Friedrich à Paul Klee, de Philipp Otto Runge à Otto Dix, l’exposition invite à une réflexion que ce colloque se propose de prolonger et de nourrir. Il présente les recherches françaises sur la culture allemande en faisant appel à des intervenants qui, toutes et tous à des titres divers et dans des institutions différentes, ont contribué à la vitalité des travaux académiques sur l’Allemagne en philosophie, en histoire de l'art, comme dans les études littéraires.

Voir la plaquette ici.

Programme

17 avril 2013

9h30 / Accueil des participants
9h45 / Ouverture par Danièle Cohn, PhiCo-Cepa et Philippe Dagen, HiCSA, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Président de séance / Eric Darragon

10h00 / Jean-Marie Valentin, Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung, IUF
La germanistique française aujourd'hui : domaine(s) propre(s) et champs voisins
10h30
/ Joachim  Küepper, Freie Universität Berlin et Dahlem Humanities Center
La « Romanistik », une invention allemande
11h00 / Marielle Silhouette, université Paris Ouest Nanterre La Défense
La Recherche française et le théâtre allemand. Histoire, méthodes et dialogues disciplinaires
11h30 / Discussion

12h00 / Pause

Président de séance / Jean-Marie Valentin

14h00 / Danièle Cohn, PhiCo-Cepa, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Le cas Goethe et les voies de l’esthétique
14h30 / Carole Maigné, université Paris Paris IV Paris Sorbonne, IUF
Une voie oubliée de la modernité. Le formalisme esthétique de l'école herbartienne
15h15 / Muriel van Vliet, PhiCo-Cepa, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Esthétique et morphologie – Le concept de transformation chez Cassirer et Lévi-Strauss
15h45 / Sacha Zilberfarb, traducteur
La Kulturwissenschaft de l’allemand au français – Aby Warburg dans l’atelier du traducteur

16h15 / Discussion

17h00 / Travailler en France ? Conversations avec Gloria Friedmann et Werner Spies, par Philippe Dagen


18 avril 2013

Président de séance / Philippe Dagen

10h00 / Philippe Büttgen, PhoCo-Execo, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Au pays des confessions : droit, religion, affirmation
10h30 / Pierre Wat, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Lectures françaises du romantisme allemand
11h15 / Jacques-Olivier Bégot, université Paris Diderot
Un "mélange de philologie et de musique": Nietzsche à la croisée des chemins

11h45 / Discussion

12h15 / Pause

Président de séance / Danièle Cohn

14h00 / Catherine Wermester, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Art, politique et invention plastique sous la République de Weimar
14h30 / Philippe Dagen, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
La France rêvée de Max Beckmann
15h15 / Marie Gispert, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
La France et Dix, Dix et la France, années 1920-années 1970
15h45 / Eric Darragon, HiCSA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
1963. Quelle mémoire pour l'art allemand ?

16h30 /
Discussion et conclusion


 



 

bjuin 2019a
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30