actualités  

Colloque / L'aire du jeu. Des enfants qui jouent : espaces et représentations

dernière mise à jour : 27/06/2011

Colloque

 

L'aire du jeu.

Des enfants qui jouent : espaces et représentations

 

23-24 juin 2011, 9h30-17h00, salle Perrot (2e étage, INHA)

responsables scientifiques Danielle Orhan et Emmanuel Pernoud

 

Dans l’histoire de l’art, la figure de l’enfant est traditionnellement couplée à la représentation du jeu. Du Brueghel des Jeux d’enfants aux photographies d’Helen Levitt sur la rue new-yorkaise, en passant par le Chardin de L’Enfant au toton et le Vuillard des Jardins publics,l’iconographie de l’enfance et celle du jeu entretiennent des liens si étroits qu’il est difficile d’interroger l’une sans considérer l’autre. On sait, après Johan Huizinga, que le jeu a la propriété de constituer son propre espace : « Le jeu n’est pas la vie “courante” ou “proprement dite”. Il offre un prétexte à s’évader de celle-ci pour entrer dans une sphère provisoire d’activité à tendance propre », lit-on dans Homo ludens. Maints exemples, dans l’histoire de la peinture, font surgir un espace ludique de l’enfance à l’intérieur de l’espace total de la composition, généralement comme une aire localisée – fonctionnant souvent en contrepoint symbolique et moral de l’univers adulte –, plus rarement comme espace principal du tableau. Alors que la société moderne tendait à impartir une place fixe à l’espace enfantin du jeu (les « aires de jeux »), des artistes, photographes et cinéastes contemporains ont a contrario souligné l’aptitude du jeu enfantin à investir tout type d’espace, intérieur ou extérieur, privé ou public, avec une faculté d’adaptation et un capacité spectaculaire à « fictionner » les lieux. L’aire du jeu déborde toujours les aires de jeux, même lorsque la première compose avec les secondes. Est-il besoin de souligner que le jeu des enfants entre, à cet égard, en résonance avec les oeuvres d’art actuelles qui appréhendent la ville entière comme un terrain d’aventure ? Réunissant des personnalités d’horizons divers, ce colloque se donne une ambition à la fois rétrospective et contemporaine. Il souhaiterait examiner la place spécifique qu’a occupée le jeu d’enfant dans l’histoire de l’art à travers quelques exemples significatifs. Il voudrait parallèlement définir ce jeu en termes d’espace et mobiliser à cet effet tant la réflexion théorique des historiens et des anthropologues que les créateurs actuels qui se sont spécialement penchés sur la question de l’aire du jeu dans la société contemporaine.

 

Voir le dépliant ici.

 Voir les résumés ici.

 

Programme

 

Jeudi, 23 juin 2011 / Jeux d'enfants, espace de l'oeuvre


9h30 / Introduction par Emmanuel Pernoud

9h45 / Nadeije Laneyrie-Dagen, professeur à l’École normale supérieure Paris

Aire des joueurs, aire des joueuses : les espaces genrés du jeu dans les peintures anciennes, à partir de l’exemple des Jeux d’enfants de Breughel

10h30 / Étienne Jollet, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Ici, là-bas, ailleurs : les enfants dans les fêtes galantes d’Antoine Watteau

11h15 Pause

11h30 / Emmanuel Pernoud, professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Le jardin redessiné : jeux d’enfants chez les nabis

12h15 / Discussion

14h30 / Jean-François Chevrier, professeur à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts

Helen Levitt, Charles Burnett. La dédramatisation par le burlesque

15h15 / Sandra Alvarez de Toledo, éditrice

Fernand Deligny : le jeu de l’erre

16h00 / Alain Bergala, réalisateur et professeur à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3 et à la Femis

L’acte de création au cinéma et le jeu de l’enfant

16h45 – 17h15 / Discussion


Vendredi 24 juin 2011 / Jouer au temps présent, critique et perspectives


9h30 / Introduction par Danielle Orhan

9h45 / Danielle Orhan, docteur en histoire de l’art et éditrice

Enfants rois sans royaume. Lettristes et situationnistes

10h30 / Thierry Wendling, anthropologue, chargé de recherche au CNRS

De la provocation à la réalisation, et réciproquement, ou comment les enfants filment leurs parties de sonnette

11h15 / Pause

11h30 / Claire Simon, cinéaste

Présentation et projection de Récréations (1993)

12h30 / Discussion

14h30 / Vincent Romagny, commissaire d’expositions et critique d’art

L’aire de jeu comme modèle de l’oeuvre d’art ?

15h15 / Adrien Vescovi, artiste plasticien

Ce que l'on a l'intention de faire : construire par le jeu

16h00 / Discussion et Conclusion

16h45 / Cocktail de clôture

 

 

 

bnov. 2021a
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30