actualités  

Colloque / Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750 – 1815)

dernière mise à jour : 10/06/2020

Colloque / En partenariat avec l’ED 441 Histoire de l’art

Collectionner : acteurs, lieux et valeur(s) (1750 – 1815)

26 - 27 octobre 2020

Galerie Colbert, salle Vasari

 

Responsables scientifiques : le GRHAM (Florence Fesneau, doctorante, HiCSA, Barbara Jouves, ATER et docteur HiCSA, Maxime-Georges Métraux, doctorant, Sorbonne université, Alice Ottazzi, docteur HiCSA et università degli Studi di Torino, Marine Roberton, doctorante HiCSA, Maël Tauziède-Espariat, doctorant, université de Bourgogne) et le Séminaire « Collection » (Ludovic Jouvet, doctorant, université de Bourgogne, Alice Ottazzi, docteur HiCSA et università degli Studi di Torino)

Ce colloque se propose d’analyser le personnage du collectionneur à travers ses pratiques et ses représentations en insistant sur de nouvelles pistes de réflexions méthodologiques qui permettront d’extraire cette thématique des approches biographiques et monographiques traditionnelles. Dans un premier axe, nous interrogeons les pratiques du collectionneur et ses interactions sociales. Il s’agit d’aller au-delà de la simple reconstruction de la collection pour répondre à des questions englobant l’étude du goût, le contexte politique et social, ainsi que les dynamiques spécifiques à l’oeuvre. Le deuxième axe pose la question de la collection. Au moyen de quels processus un ensemble d’objets devient-il une collection ? Qu’est-ce qui distingue la collection d’un ensemble décoratif ou savant ? Il s’agit également de proposer une définition matérielle de la collection à partir de critères tels que le nombre, la qualité ou les modalités de présentation des objets réunis. Le troisième axe concerne la diffusion. Comment fait-on connaître, à l’époque moderne, la collection privée ? Pour répondre à cette question, les tendances du display dans un temps limité, propice à l’évaluation des phénomènes de convergences ou de ruptures de la présentation parmi les élites, sont notamment étudiées. En effet, le display définit une certaine image du collectionneur dans son intérieur et donne lieu à des représentations de celui-ci. Il est donc enfin utile de constituer un corpus de cette figure et d’évaluer son apport pour notre connaissance du collectionnisme.

bjuil. 2020a
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31