actualités  

Colloque / L’arsenal des imaginaires urbains. La photographie au service des transformations de la ville

dernière mise à jour : 29/08/2019

Colloque
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - HiCSA (EA4100)
Université de Tours - InTRu (EA 6301)
Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
Association de Préfiguration du Collège international de Photographie du Grand Paris


L’arsenal des imaginaires urbains.
La photographie au service des transformations de la ville

20 septembre 2019
Galerie Colbert, salle Vasari
 
21 septembre 2019
Médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, Auditorium

Sous la responsabilité scientifique de : Raphaële Bertho, Eléonore Challine, Mathilde Falguière, Michel Poivert

Les pratiques de l’image photographique dans le processus de construction, d’aménagement ou de rénovation urbaine sont-elles si visibles qu’on le croit ? Derrière le statut d’icône urbaine qui vient figer l’image idéale d’un projet et d’une réalisation sur les standards du modernisme, il existe une économie d’images invisibles qui consiste pourtant à fabriquer l’imaginaire de la ville et des bâtiments. Quelles sont-elles ? Comment apparaissent-elles et disparaissent-elles du processus ? Véritable ingrédient de l’art de bâtir, cette économie des images se fond dans les phases d’élaboration pour finir le plus souvent dans les archives. Pourtant, elles agissent très efficacement à tous les niveaux : devant les jurys, les clients, les élus, les habitants, les touristes, etc. Qui les produit ? Architectes, perspectivistes, designer graphiques, photographes professionnels, artistes, etc. Comment qualifier cette production et cette économie qui fait l’architecture et l’urbanisme dans nos yeux ? En suivant le processus à chacune des étapes, ce colloque accueillera tous les métiers en jeu pour dévoiler et débattre de ces photographies dont la principale fonction est de tenir le « récit » de la fabrique des villes.

Voir le dépliant du programme complet ici.


Programme

Vendredi 20 septembre 2019
Galerie Colbert, 2 rue Vivienne, Paris


9h00 / Accueil des participants
9h30 / Introduction

LA PHOTOGRAPHIE COMME OUTIL DE MISE EN FORMES
Modération : Michel Poivert (Professeur des universités, Université Paris 1 – HiCSA)

Comment sont réalisées les images des projets destinées à gagner un concours et vendre un projet ? Perspectivistes designers graphiques, architectes collaborent pour donner vie en image à un projet dont les plans ne sont pas encore exécutés. Ces projections sont destinées à séduire et à exprimer les idées de l’architecte et l’opération préconisée par le promoteur. Quel statut pour ces images souvent différentes des réalisations, oubliées alors qu’elles ont circulé dans les dossiers et ont orné les palissades des chantiers ?

10h00 / Jérôme Guéneau (Architecte dplg, MCF, ENSAM, UMR 8562)
Les nouvelles machines de modélisation du réel – Les processus B.I.M. (Building Information Modelling) et modules de programmation paramétriques Dynamo et Grasshopper
10h45 / Marie-Madeleine Ozdoba (Architecte, DFK Paris)
Les transformations de la ville moderne au prisme des récits de la presse illustrée : photojournalistes et photographes d’architecture au service de l’inscription temporelle du projet urbain

11h30-12h30 / Table ronde
Alban Lécuyer (photographe)  - Ici prochainement (2012), Ici prochainement: Sarajevo (2015),The Grand Opening Phnom Penh (2016)
Magda (Andrea & Magda) (photographe) - Birth of a utopia (2012)

LA PHOTOGRAPHIE COMME OUTIL DE MISE EN DIALOGUES
Modération : Raphaële Bertho (maîtresse de conférences, Université de Tours – InTRu)

Avant travaux, les élus se montrent souvent désireux de documenter les sites en transformation et préparer les populations à la métamorphose de leurs quartiers : commandes, résidences, interventions diverses sont proposées aux photographes. Ces commandes et missions accompagnent et parfois servent d’alibis culturels à des projets de réaménagements. Que deviennent ces travaux souvent approfondis dans leurs démarches et plein d’enseignements ?

14h30 / Daphné Bengoa (cinéaste et photographe) et Leo Fabrizio (photographe)
Fernand Pouillon et l’Algérie. Bâtir à hauteur d’hommes
15h15 / Frédéric Pousin (DR, UMR AUSser, IPRAUS, ENSA Paris Belleville)
Photographes et concepteurs : Quels dialogues pour produire les paysages urbains contemporains ?

16h30 -18h00 / Table ronde
Jean Bernard (photographe) - commande Twa Kartié (1990-1994)
Hortense Soichet (photographe) – commande du Collège International de Photographie du Grand Paris
Julie Balagué (photographe) - commande Les Regards du Grand Paris, Utopie / Maladrerie (2017-2019)
Eric Boulay (Directeur CAUE 37) - commande passée à Eric Tabuchi dans le cadre de l’Atlas des Régions Naturelles (2018-2019)

Samedi 21 septembre 2019
Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, 11 rue du séminaire de Conflans, Charenton-le-Pont


9h00 / Accueil des participants

LA PHOTOGRAPHIE COMME OUTIL DE MISE EN CHANTIERS
Modération : Mathilde Falguière (Conservatrice du patrimoine, Médiathèque de l’architecture et du patrimoine)

En phase de chantier, les commandes passées aux photographes servent à la documentation et à la mémoire des opérations. Illustrations ou études du monde du travail, les commandes de chantiers constituent une archive à terme, mais permettent aussi de communiquer sur le chantier en cours. Quel est le devenir de tels corpus ? Quel rôle remplissent les revues et éditions spécialisées ?

9h30 / Brigitte Lebhar (Conservation des Archives – Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture)
La mémoire photographique des grands projets d’architecture de l’État via la collection de l’OPPIC
10h15 / Charlotte Leblanc (Direction des affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté)
Diffusion des photographies de chantier de Louis Emile Durandelle (1839-1917) et internationalisation des modèles architecturaux
11h00 / Camille Conte (Université de Poitiers)
Le chantier photographié par l’architecte : entre documentation et exercice d’un regard (fin XIXe-début XXe siècle)

12h00-13h00 / Entretien : Gilles Raynaldy (photographe) – Commandes des Archives nationales (2005-2013) et Collège international de la photographie du Grand Paris (2019)

LA PHOTOGRAPHIE COMME OUTIL DE MISE EN MÉMOIRES
Modération : Eléonore Challine (maître de conférences, Université Paris 1 Sorbonne – HiCSA)

La plupart des images produites dans l’histoire d’une construction ou d’un aménagement servent à la diffusion (édition, exposition) mais aussi à la constitution de corpus qui serviront la mémoire des lieux et leur valorisation auprès de tous ceux qui souhaiteront s’informer. Selon le temps et les usages de ces images, elles prennent un caractère patrimonial qui agit notablement sur les lieux et leur histoire. Elles sont parfois mêmes les seuls « restes » lorsque les bâtiments sont détruits ou ruinés.

14h30 / Mathilde Falguière (Médiathèque de l’architecture et du patrimoine)
Le patrimoine en train de se faire : la photographie d'architecture à la Médiathèque de l'architecture et du patrimoine
15h15 / Daniel Coutelier (Ministère de la transition écologique et solidaire et Ministère de la cohésion des territoires)
Une histoire d’exposition(s) : redécouvrir le fonds photographique du ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme (1945-1958)
16h00 / Olga Lemagnen (Université Paris 1)
À l’aube de sa disparition : photographier l’habitat ordinaire (1894-1914). Usages et devenir(s) de l’image photographique comme outil administratif

17h00-18h00 / Entretien : Mathieu Pernot (photographe) Dorica Castra (2017) et Marie-Eve Bouillon ( Mission photographie, Archives nationales)

bsept. 2019a
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30