séminaires  Vidéo des premiers temps  Vidéo des premiers temps / 2013 - 2014  

Séminaire de recherche / Vidéo des premiers temps / 2013 - 2014

dernière mise à jour : 02/06/2014

SÉMINAIRE « VIDÉO DES PREMIERS TEMPS »

Programme 2013-2014

« Politiques de la vidéo : revendication d’autonomie et inscription institutionnelle »

Organisé par le LABEX ARTS-H2H avec l’Université Paris 8 (ESTCA) et la BnF et par l’Université Paris 1 (HiCSA), l’Université Paris 3 (IRCAV) et l’Association Carole Roussopoulos

 

Le séminaire du groupe de recherches « Vidéo des premiers temps » se propose d’explorer un domaine qui reste à ce jour peu étudié. Dès lors qu’elle est devenue « légère », il y a plus de quarante ans, la technique vidéo a donné lieu à des appropriations diverses, à des usages sociaux et créatifs qu’il convient certainement de ne pas dissocier d’emblée (d’un côté la vidéo militante, de l’autre l’art vidéo) tant ils revêtirent les uns et les autres un caractère expérimental. De même que l’étude du « cinéma des premiers temps » a transformé son objet dès lors qu’elle a cessé de le juger à l’aune de ce qui allait suivre pour s’attacher à le comprendre (et même qu’elle en a fait une force de proposition pour notre temps), nous voudrions tenter d’appréhender les débuts de la vidéo d’une manière compréhensive, en donnant à entendre la voix des acteurs/trices de son histoire et en nous appuyant sur les documents écrits, nombreux mais mal recensés, afin de nous permettre de revisiter les chronologies, de saisir des trajectoires, de mettre en lumière des dispositifs.

Après une première année consacrée aux collectifs, aux groupes vidéo et aux pratiques de « vidéo guérilla » dans l’après-Mai 68, la deuxième saison du séminaire « Vidéo des premiers temps » entend prolonger et approfondir une série de réflexions autour de l’articulation entre vidéo, pratiques et usages politiques des images de la fin des années 1960 au milieu des années 1980. Sera notamment interrogée la confrontation entre d’une part l’autonomie (économique, technique, politique...) recherchée par les militant/es et par nombre de praticien/nes de la vidéo légère, et d’autre part leurs relations avec les institutions s’intéressant à ce nouveau média (écoles, universités, maisons de la culture, partis et syndicats, hôpitaux, télévisions...). Les séances seront ainsi l’occasion d’évoquer les multiples lieux et circuits de la vidéo légère, leurs logiques et la constitution d’un véritable réseau de la vidéo en France.

 

PROGRAMME 2013-2014

4 novembre 2013 / séance d’ouverture / Mouvement audiovisuel d’intervention et dépôt légal des vidéogrammes

16 décembre 2013 / Vidéo et organisations ouvrières

13 janvier 2014 / La vidéo dans l’école

3 février 2014 / Vidéo en milieu (anti-)psychiatrique

10 mars 2014 / Intervention vidéo et action culturelle

7 avril 2014 / La vidéo dans les enseignements supérieurs et artistiques

5 mai 2014 / La vidéo contre la télévision, tout contre

2 juin 2014 / séance de clôture


Informations pratiques :
Horaire : le lundi, de 17h30à 20h. Accueil du public dès 17h15.
Lieu : Bibliothèque nationale de France, Site Richelieu, Salle de commissions (5 rue Vivienne – 75002 Paris – Rez-de-chaussée). Métro : Bourse, Pyramides ou Palais-Royal.

Contact : videodespremierstemps@gmail.com

Responsables : Alain Carou (BnF, département de l’Audiovisuel) : alain.carou@bnf.fr ; Hélène Fleckinger (Université Paris 8, ESTCA / Labex Arts-H2H) : helene.fleckinger@univ-paris8.fr ; Sébastien Layerle (Université Paris 3, IRCAV) : sebastien.layerle@univ-paris3.fr ; Catherine Roudé (Université Paris 1, HiCSA) : catherine.roude@univ-paris1.fr.

 


 

bnov. 2017a
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30